Silence, on joue. Ca tourne : le cinéma camerounais/ Theblogcontest


Comme je vous le disais ici, je participe au #theblogcontest, dont le thème est aujourd’hui est « le cinéma camerounais ». On écrit l’autre ci comment hééééé. Claudia, ta tête!

je vais y aller franco, quitte à exposer mon ignorance en la matière.

 

Quartier Mozart est pour un incontournable, un classique du cinéma camerounais. En même temps, c’est le seul que je connaisse. Merci de ne pas vous moquez. Plus d’une fois, ici au Sénégal, ce film est passé sur la 2STV; c’est dire que c’est Ze film!

Pourquoi, je l’aime ce film? Il est calqué sur les réalités du Mboa, rien d’ostentatoire, que la vérité vraie! Le réalisateur Jean-Pierre Bekolo Obama est un homme de génie, une pointure dans son genre. Les autres ont Steven Spielberg, nous (au Cameroun) l’avons LUI. C’est par ce film qu’il sait fait découvrir en 1992 au Festival de Cannes  excusez du peu. Je ne souviens même plus de mon âge à l’époque, le film avait eu un tel succès que c’était une évidence le voir.

Je sais, à bien y regarder, mon article fais pitié. En même temps c’est un peu normal, le cinéma camerounais peine à trouver un marché même au Pays et pour cause;

Le cinéma n’est pas une priorité pour les politiques et par ce fait,  les « ayants droi »t ne disposent pas de moyens techniques et financiers pour produire et vivre de leur art

Les acteurs si on peut les appeler ainsi sont une caricature de la profession. leur jeu d’acteur est surfait, grimacé, « théâtral » et dont la réalisation laisse à désirer.

Rien à voir avec la machine de guerre de Nollywood ou de la Côte d’Ivoire. Il y a surement des productions en cours, mais je suis sure que si c’était du lourd, ça se saurait.

Le défi de Claudia étant ainsi relevé, je m’en vais  lire les productions de mes acolytes.

Ps: j’ai le macabo de La Bulle de T, je parie que son article ne fera pas pitié comme le mien vu qu’elle a eu à travailler dans le domaine du cinéma africain.

Pour rappel voici les challengers

ELie

Tchoupinov

Biks

Willy

Labulledet

Lefedaro

19 commentaires sur « Silence, on joue. Ca tourne : le cinéma camerounais/ Theblogcontest »

  1. Peut etre je l’ai deja vu, peut pas, mais le titre m’dit rien! En mm tps en 1992 j’avais quel age? Maassah! Mais coe tu dis notre #Colliwood peine a se demarquer! J’ai k mm été agreablement supris par une realisation nigerio- camerounaise « jungle of heirs » ( hier a la crtv, si cetait bien le titre -belles images, bonnes prestations, realisation bruitage et decors ok), au moins nos freres anglo avancent! Bel article Miss, tu t’es bien battue 🙂

    J'aime

  2. Ma tête à fait quoi non? Défi relevé et joli article qui me donne envie de revoir Quartier Mozart car je ne me souviens absolument plus dr quoi il parlait. Mais maintenant le challenge: je le trouve où et comment? Mais sinon il y a la chaîne Canal 2 qui a lancé Canal 2 Movies. J’avoue ne m’y être jamais attardée, donc je ne peux attester de la qualité des productions proposées, mais peut être ce sera un bon moyen de relancer le secteur.

    J'aime

  3. Lol toi ci tu crois qu’il n’y a que quartier Mozart? Il ya eu taazibi ki étai bien aussi..j’achète e ginette..pr ne cité que ceux là d’avant. .actu ya pas mal de série coe cercle vicié un que j’ai trouver bien..coe film le blanc de y en g à que tout le.mo de connai…à tutrice bien ecri mais tu es tro rester cantonné sur le cinéma camerounais de 1990…nous sommes en 2014 hein. ..so fo te mettre à la page…😜

    J'aime

      1. C’est vrai que les choses évoluent mais il ne faut pas se cantonner à ne voir que les productions qui s’enchaînent. Le cinéma est un grand ensemble et franchement je pense que on est encore très loin du compte!

        J'aime

  4. Hum quartier Mozart – j’avais oublié ce film là. Le cinéma camerounais existe, ce n’est peut être pas au niveau des films hollywoodien mais il y a des productions qui valent le détour. Contrairement à ce que tu dis je crois qu’il ya des acteurs qui ont un jeu assez crédible. La question aussi serait sommes nous prêts à ne pas télécharger illégalement les films camerounais ? Sommes nous prêts à les consommer, acheter les DVD etc, ça aidera aussi à le sauver Challenge relevé 🙂

    J'aime

  5. Comme tu as dis Dina a donné les sources. Bravo pour l’article, c’est vrai que nos politiques ne mettent pas les moyens ou ils sont limités, mais ils ont fait leur part du boulot, ils ont mis en place le cadre légal et n’entrave pas la créativité, il suffit de voir les vidéos qui pilulent sur Youtube. On va que sauf, commencer à encourager notre cinéma et acheter les œuvres.

    J'aime

  6. Pour moi, notre plus gros problème, c’est que nos cinéastes veulent toujours faire des films lourds de leçons, de français pompeux et de méthodes de production bizarres. Notre quotidien est déjà assez lourd, on préfère en rire. C’est pour ça que les déballeurs et les autres productions de Mintumba passent, que les ivoiriens arrivent à nous faire rire… Que le blanc d’Eyenga a du succès. On veut des films légers qui ne nous feront pas pleurer notre argent dépensé dans un loisir « inutile »

    J'aime

Alors, t'en penses quoi?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s