Le pèlerin de Compostelle


image

Lire ce livre de Paolo Coelho m’a transportée. Une fois de plus, l’auteur aborde la quête spirituelle et de soi d’une façon somme toute singulière.

Le chemin (de Saint-Jacques) de Compostelle est « le chemin des gens ordinaires ». Oui c’est vrai ! Car pour entreprendre cette quête de Dieu et de soi ; il ne faut pas être érudit ou philosophe, riche ou « privilégié ».

Le chemin de Saint-Jacques de Compostelle est analogique de notre cheminement terrestre. Avec son lot de victoires, d’échecs, de doutes, de déceptions, de renoncement et de solitude. Avancer fixement vers un but, sans jamais prêter attention au chemin, se glorifier d’un succès sans jamais rester humble voilà notre comportement. L’être humain a cette insolence qui fait en sorte qu’il se sente supérieur en tout; sans jamais avoir la patience d’apprendre, sans jamais écouter et observer. Et pourtant !

« Nous avons toujours tendance […] à refuser l’évidence lorsqu’elle crève nos yeux ».

Ce livre sans forcément être une révélation m’a appris qu’il ne suffit pas de tendre vers but si on ne sait pas ce qu’on va en faire… Vous vous dites surement que c’est évident, Qui pourrait poursuivre un but sans savoir à quelle fin ?

Autre chose, si sur la route de notre objectif se dresse un obstacle, on se plaint, on baisse les bras, on se décourage, on abandonne sans réellement se battre. Et dire qu’il suffit de « Continuer à chercher sans avoir peur de la défaite ».

Je vous le recommande.

Alors, t'en penses quoi?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s