5 raisons de ne pas être pressé(e)


Qui l’eût cru! Presque 3 ans plus tard, les sujets passent et se ressemblent. Et pourtant, ce n’est pas le plaidoyer qui a manqué. Des touches de claviers ont été usées, les gens ont même clashé; est ce que ça a alors changé quelque chose ? No Ohhhh #CamerVoice

Les thèmes sont toujours cancans (durs). Bref, moi qui croyais avoir tout vu; le tour ci j’ai confimé… Génération pressée pressée on écrit l’autre-ci comment?

Alors que je me demandais à quoi peut bien servir d’écrire sur ce thème, je me suis tout de suite rappelée  cette chanson de Noir Désir : L’homme pressé.

Ntap! Dieu merci dans le monde ci, il y a une chanson pour tout, je suis sauvée du sans dame.

Lire la suite de « 5 raisons de ne pas être pressé(e) »

Si vous passez au Sénégal, faîtes Masla!


« Challenger un jour, Challenger toujours », telle ne peut qu’être la raison pour laquelle je me retrouve à écrire cet article à 01h35 du matin. A moins que je ne sois une maso en manque de critiques acerbes, de lecteurs de plus en plus hystériques. Bref, je suis une toute jeune retraitée du TBC mais je me suis prise d’affection pour l’hypocrisie sociale qui ouvre le bal de la Saison 5 de cette aventure.

En 2004, je déposais mes bagages au Sénégal. Quittant mon Cameroun natal, je débarquais fraîchement au Sénégal. C’était un mois de ramadan, le soleil se faisait ardent et bien qu’habituée au soleil ardent humide de la capitale économique du Cameroun, je le trouvais outrageusement insolent. Le soleil, qu’est ce donc que cela dans la vie entière d’un être humain? Bien peu de choses devant le choc culturel qui m’attendait : moi dont le nom de famille présage que j’ai la langue qui fourche avec cette façon particulière et singulière de dire les choses comme je les pense, sans filtre aucun.

En peu de temps qu’il ne faut pour le dire, j’apprends très vite à mes dépends qu’ici au Sénégal, il est une règle qui est de mise, supposée garantir la paix et l’équilibre social : la masla. La masla est une pratique sénégalaise très ancrée qui consiste à enrober la vérité ou arrondir les angles, si ceci peut éviter les clashs tant mieux vous dira t-on ici mais à quoi bon ?

Je suppose que vous ne voyez toujours pas où je veux en venir. Sortons les décodeurs : Lire la suite de « Si vous passez au Sénégal, faîtes Masla! »

La panthère bleue, ce gigolo


Je voudrais vous parler d’un temps que les plus de 80 ans ne peuvent pas connaitre, d’un temps où les hommes ont décidé de revendiquer leur quota de genre dans le jeu des calculatrices et autres subterjuges pour vivre aux crochets frais de la princesse.

Prière de ne pas me parler de certaines traditions  où c’est la femme qui apporte rente, dot, et autres cagnottes comme contributions. Dans notre contexte africain, comme certains aiment bien nous nous le rappeler, c’est à l’HOMME (individu de sexe masculin) de pourvoir aux destinés de la vie de couple. C’est la Tradition, l’usage, la mémoire collective ou pour certains la religion qui l’a codifié ainsi. C’est à l’homme, oui détenteur du St phallus de pourvoir aux besoins de la femme, ce cher sexe faible.

Petite note de recadrage: j’en vois se demander si c’est moi (Leyopar, la féministe) qui écris ce papier. Je puis vous l’affirmer! Moi, Leyopar, en pleine possession de mes capacités mentales rédige ce pamphlet à l’égard des hommes qui adorent gonfler leur poitrine, jouer la carte du Dieu Suprême et qui n’hésitent pas à taper dans le porte feuille de XY. J’ai une sainte horreur de ca! Mais comme d’habitude je digresse!

Avant et aujourd’hui encore, le terme consacré pour désigner une femme VENALE au Cameroun est PANTHERE: c’est une femme matérialiste qui n’a d’yeux que pour votre porte- monnaie (better je ne dis rien). Et pourtant, plus le temps passe plus nos congénères masculins eux aussi ont décidé de faire les poches aux belles demoiselles qui bien souvent en recherche d’affection et d’amour inconditionné se laissent poudrer les yeux et se font vider les poches.

Le marché est saturé et tout le monde veut sa part; pourquoi pas les hommes? Beaucoup vous diront que c’est de bonne guerre! Vu que « comparaison est raison » ils peuvent aussi avoir des relations tarifées ou gratifiées. Quoi? C’est n’est pas ça? Je vous choque? 

Si mes souvenirs sont bons, se mettre en couple en espérant avoir des compensations n’est pas un échange de bons procédés ou encore un retour d’investissement mais tout simplement de la prostitution. 

Mais de vous à vous, si gigolo apparaît dans vos vies, c’est que d’une façon ou d’une autre vous avez prêté le flan. Pourquoi ? 

– Vous êtes une femme hyper indépendante, vous clamez haut et fort que vous n’avez pas besoin qu’un homme vous gère; à tous les coups vous attirerez  un profitard.

–  Vous avez l’air tellement désespérée que vous donnez l’impression d’être une femme qui a besoin qu’on lui rende service. 

Quelque soit le cas, vous avez des sous, êtes vulnérables et renvoyez l’image d’une femme aux abois.

Comment le repérer ? 

– Il sera tellement en confiance qu’il pourrait vous demander d’entrée de jeu, une certaine somme. 

– Il vous parlera assez souvent de ses problèmes sans en avoir l’air.

Si vous avez l’impression de payer contre des services comme dit mon ami Arsène « Si les go là ont des gigolos,  qu’elles les plaquent et puis c’est tout ! »

Bonnes fêtes de fin d’année. 😉

Dans la peau du chef #TBCS4E5


Si j’en doutais encore, le dictateur alias chef, despote n’est assurément pas celui que l’on croit. Non! beaucoup s’imaginent que le dictateur est toujours un en haut d’en haut… Si cela semble se vérifier parce qu’il détient les instruments répressifs  de l’État,  cela commence parfois très sournoisement dès le bas âge,  à tous les niveaux. Je me souviens de cette publication Facebook qui expliquait les règles du football selon celui qui est le propriétaire du ballon.

Lire la suite de « Dans la peau du chef #TBCS4E5 »

Assurons nous de transmettre les bons gestes #TBCs4E4


assurons-nous-de-transmettre-les-bons-gestes

J’ai toujours adoré cette campagne de pub pour la sécurité routière en France. Elle met en évidence une chose: les parents ont l’obligation morale de montrer le bon chemin à leur enfant. Rien de nouveau sous le soleil me direz-vous!

Nous sommes le 20 Octobre 2016 et c’est jour de TBC. Pour ce 4ème épisode de la Saison 4, nous parlerons de « L’incivisme chez l’adulte; un exemple pour la nouvelle génération »

Lire la suite de « Assurons nous de transmettre les bons gestes #TBCs4E4 »