Mes 7 vies de blogueuse


notebook-336634_1920

Pixabay

Je n’ai jamais pris le temps de vous en parler. Mais, comme vous le savez, j’écris depuis que je suis en âge de construire des phrases. J’ai d’ailleurs écrit un recueil de poèmes (que je dois dépoussiérer), dans lequel je m’exerçais à démontrer ma maîtrise de la prose et des figures de styles…. Ralalaa et les concordances de temps! Bref, j’écris depuis longtemps et plus j’avance, plus cette envie se fait forte. J’ai aussi commencé un roman avec mon Doudou Edinguette qui est à l’abandon depuis 1 an… Doudou si tu lis…

Un jour, j’ai découvert le blogging et la joie qu’il procure. Sur cette plateforme, vous croisez très rarement mes autres vies. Et Dieu sait que j’en ai. Il arrive un moment où l’on doit faire le tri. Alors que les idées fusaient de toute part, j’ai réalisé que je ne saurais parler de tout ici. Oui je sais, vous allez faire référence à mon slogan qui résume à lui seul ma pensée. “Parlons de tout et rien mais soyons sérieux”; rien que ça! La vérité est que j’ai mis du temps, à savoir où je voulais aller. Il y a bien eu cette époque où je voulais me consacrer aux femmes, mais j’ai vite compris que je voulais pas être rangé dans une catégorie. Cela ne correspond pas déjà à qui je suis et pourquoi donc me figer alors que comme la vie, je suis en constante évolution.

desk-3139127_1920

Pixabay

Permettez-moi de digresser un peu: Vous avez dû constater que mon blog a ENFIN sa routine.

Si vous ne savez pas, comment le blog roule, voici comment, le Intheeyesofleyopar fonctionne 1 fois par semaine sur 1 mois. Notez que selon mon joli visuel cet article aurait dû être publié hier… mais hélas! Hélas #OscarVoice dans le Roi Lion… j’ai été pris dans le tourbillon de mes obligations professionnelles.

Calendrier de publication (1)

Design by Canva

Tout ca pour dire que qu’il a fallu canaliser mon énergie et créer autres choses pour parler d’autres choses qui ne me semblait pas avoir sa place ici…

Menayou

menayou

By Samantha

En pigdin, MeNaYou veut dire : “ Moi c’est Toi”. C’est une plateforme qui se consacre à la vie de couple. Nous y abordons tous les sujets ou presque, sans prises de tête. L’idée de base était d’avoir le point de vue de X et Y sur une question précise. Aussi, même si les blogueurs sont connus, j’ai préféré que l’on signe Elle et Lui, pour éviter toute assimilation et afin que les lecteurs/rices se reconnaissent dans les sujets abordés. Des blogueurs/ écrivaines/ amateurs(trices) de la plume, du clavier m’ont suivie dans cette aventure, et ensemble nous rions, pleurons et sommes émus par les différentes publications. Pour le moment, il n’y a pas eu de récente mise à jour… mais je travaille à le relancer et à le rendre plus suxu (sexy).

Découvrez en exclusivité notre logo designed par la talentueuse Samantha que vous pouvez contacter et que je vous recommande vivement.

Vous pouvez être contributeur si vous le souhaitez. Il suffit de faire un mail à l’adresse suivante moitoimoinous@gmail.com

Les maters

PROFIL-MATER-TWT-2

By JJD

Cette plateforme est née peu de temps après l’arrivée de Chinaka. J’avais envie de parler de grossesse et de maternité mais je trouvais qu’en parler ici serait surfait et trop raccommodé tellement il y à dire sur le sujet.

Mais pourquoi en parler alors que ni ma première grossesse ni mon premier accouchement n’a fait l’objet d’aucun communiqué? Moi qui sur les réseaux parle de mes enfants avec des noms de code. Moi dont le chéri n’existe que virtuellement sur MenaYou et est connu sous Lui qui apparaît sous les traits de Mr. Smith. Mais pourquoi donc ? Le fait est que quand on a vécu une première fois une expérience, on aborde la seconde avec trop de confiance en soi. On a beau savoir que chaque expérience est unique mais le péché d’arrogance n’est jamais loin ! Avec le premier, je pensais avoir tout vu. Le deuxième m’a montré que c’est seulement six pieds sous terre que l’on peut prétendre avoir fait le tour de tout ce que l’Univers a à offrir. Je devais le partager car quelque part une femme devait être dans la même situation et elle devait savoir qu’elle n’est pas seule.

Ronde de quelques mois, j’apprends avec beaucoup de joie que « ma petite sœur » Téclaire de La Bulle de T est primipare, elle attend son premier enfant. Quand je nous revois, je souris : nous nous confiions l’une à l’autre sur l’évolution de nos grossesses, sur nos craintes et nos espoirs, sur ce qui nous agaçait plus que tout dans cette aventure ! Nous parlions de généralités, de considérations communes, de préjugés et des tabous sur la grossesse et l’accouchement. Avec nos yeux de blogueuses nous nous interrogions sur le fait qu’aussi bien sur la toile que dans la réalité, la grossesse et la maternité étaient en grande partie dépeintes de façon trop idéaliste. Sujets à discussion également, toutes ces frustrations que l’on doit taire parce que nous sommes « africaines » ; que notre stature de femmes noires nous rendait “sur-femme” et nous interdisait de nous plaindre :« ce sont les choses des blanches disent-elles/ils ». Nous sommes supposées être entourées par des mamans, des grandes sœurs, qui sont là pour nous écouter, nous assister, nous rassurer quand nous nous sentons perdues. Sauf que la réalité est toute autre ! Il vaut mieux se taire pour ne pas être taxées de pleurnicheuses ou de faibles ; des générations entières de mamans ont dû ainsi s’asseoir sur leurs émotions.

Nous discutions de longues minutes convaincues que beaucoup de femmes voudraient se soulager, se confier, se défouler. Je lui ai confié mon envie de faire un dossier spécial grossesse et accouchement sur intheeyesofleyopar.com. Quand j’y pense et c’est drôle, elle aussi comptait faire quelque chose en créant une plateforme d’expression pour les femmes. Discutant, nous avons réalisé qu’il n’existait pas de plateforme où les femmes pouvaient parler à cœur ouvert, sans être jugées.

Et pourquoi ne pas unir les forces ?

Les MaterS naissent donc ainsi : de la volonté de deux femmes désireuses de faire avancer les choses, désireuses d’aider les femmes autant que faire se peut en partageant leurs histoires à découvert ou sous anonymat afin de se libérer.

Et me voilà donc co founder de Les Maters avec Téclaire.

Si vous voulez partager votre expérience, un petit mail suffit: lesmaters@gmail.com

accounting-alone-application-938965

Pixabay

Voici donc mes trois projets (Intheeyesofleyopar inclus) derrière lesquels je suis. J’espère que vous n’en attendiez pas 7 parce que j’ai juste voulu faire le jeu le parallèle avec le nombre de vies présumées de chat. Merci à Christine Djafa qui m’a aidé a brainstormée pour le titre.

Il est vrai que j’ai 3 gros projets sur le feu qui verront le jour sûrement d’ici la fin de l’année. Mais ça, c’est une autre histoire. Je voudrais déjà remercier Petitecolier qui est devenu grand et Befoune, et tous les autres également pour leur soutien de chaque instant.

Je profite (c’est l’occasion ou jamais) pour remercier, mes fidèles relecteurs, dont l’esprit critique me pousse à aller au-delà du bout de moi.

  1. J’avais écris à MenaYou hein… On m’a senta sauf 😅

    Aimé par 1 personne

    Réponse

  2. […] je n’ai pas 7 vies de blogueuse comme la blogueuse Leyopar Nyobe, mais mon parcours dans le monde du Blogging n’est pas non […]

    J'aime

    Réponse

Alors, t'en penses quoi?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :