Le jour où j’ai fait du Bogolan

Saviez-vous que vous pouvez apprendre à faire du Bogolan à Dakar? Non?
Alors, venez découvrir comment!!!


Ce qui est bien au Sénégal, c’est qu’il y a toujours quelque chose à faire, de nouveaux trucs à essayer. Tout le monde en a pour son grade: les enfants, les parents, etc. Il y a une pléthore d’activités qui permettent aux grands comme aux petits de s’épanouir.

Il y a peu, sur facebook, comme c’est d’usage, j’ai vu une sélection d’événements qui se devaient se dérouler près de chez moi. Alors que je parcourais la liste, je tombe sur l’atelier Bogolan par Créalama.

Au moment où les motifs ethniques font leur grand retour et où il fait bien en avoir une pièce à la maison, je me suis dit que je me devais pour vous, de par vos appels pressants (lol) mais aussi pour MOI d’y participer. Je tiens tout de même à préciser que le bogolan n’est pas nouveau à Dakar! Il y a 10 ans de cela, le mur de ma maison en était paré, mais j’ai l’impression que l’Afrique se redécouvre ces temps-ci porté par le goût de l’exotisme du monde.

Bref, toussa toussa pour vous dire suivez- moi, je vous dis tout!!!

Mais c’est quoi le Bogolan*?

Le bogolan en bambara signifie « bogo» argile et « lan » mettre. Le bogolan est une technique traditionnelle très ancienne de teinture végétale pratiquée en Afrique Occidentale mais essentiellement valorisée au Mali et au Burkina Faso. Auparavant le bogolan se pratiquait uniquement sur le tissu de cotonnade et servait essentiellement à l’habillement de la société africaine. Le Bogolan est le plus original des textiles traditionnels du Burkina Faso, il apportera de l’authenticité dans votre décoration africaine. C’est un art typiquement manuel, utilisant des produits naturels.

Il est issu de la rencontre de l’argile, de la forêt (racines , feuilles, écorce) et du coton (teinté ou pas).
De nos jours, l’utilisation des produits Bogolan s’est diversifiée allant de l’habillement à l’ameublement, à la décoration et à des accessoires divers. Le tissu Bogolan porte en lui la joie, la convivialité et l’amour qui entourent sa réalisation.

A l’origine, le Bogolan était réservé à une classe donnée de la société. Il s’agissait des chasseurs et dans une moindre mesure les guerriers et les guérisseurs. Avec une calligraphie complexe composée de symboles cryptiques, le Bogolan ne laisse personne indifférent. Il est devenu très convoité aussi bien au Burkina Faso, en Afrique que dans les autres continents.

Le Bogolan c’est :

– la modernité alliée à la tradition,

– l’esthétique qui magnifie les valeurs et symboles des sociétés sahéliennes,

– l’expression de la personnalité de l’artisan producteur,

– le respect de l’écologie et de son environnement.

Pour tous les amateurs de l’artisanat naturel et écologique, le Bogolan est une référence. *Source.

Mais encore?

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Pour faire simple, on fait des dessins avec de la boue ( si vous êtes parents et que vous avez des enfants et que vous les avez grondés parce que jouant la boue, sachez qu’ils étaient avant-gardistes et précurseurs même) lol; evidemment pour QUE le tout prenne et deviennent bogolan, il faut une combinaison de racine, d’herbe et de feuille… un truc peu ragoutant qui une fois sur toile, sublime le plus humble des tissus.

De façon pratique, comment ça marche?

Vous commencerez par dessiner avec de la craie, histoire de coucher sur la toile votre projet en toute liberté. En effet, il s’agit de projet; car avec la craie, vous pourrez changer d’avis, faire disparaître un trait pour en redessiner un autre.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Sentez vous libres d’exprimer votre génie créatif sans forcément que ce ne soit tribal ou ethnique. Vous pouvez dessiner une scène de vie, un nom calligraphié. Ne vous encombrez pas de convention… Créez.

Catalogue de motif pour l'atelier bogolan/ Photo par Leyopar

Catalogue de motifs pour bogolan/ Photo par Leyopar

Vous avez également la possibilité de choisir vos motifs dans un catalogue expressément présent si d’aventure l’inspiration vient à vous manquer!

Différentes pièces de bogolan réalisées ce jour là. Photo par Leyopar

Différentes pièces de bogolan réalisées ce jour là. Photo par Leyopar

Notez que pour que les couleurs et les nuances prennent bien, après que la toile ait séché, il faut la rincer, la remettre à sécher pour recommencer le processus de dessins en repassant pour les traits, courbes et dessins déjà existants.

Comment y prendre part?

C’est une activité ludique à pratiquer entre amis ou en famille…. Si le coeur vous en dit, vous pouvez vous abonner sur la page Facebook de Créalama et jetez un oeil sur les events par eux organisés.

Comptez 10.000 F CFA par séance et en bonus, vous partez avec vos (deux/2) réalisations

Si par contre jouer avec la gadoue ne vous dit pas grand chose, pas de panique:

vous pouvez passer commande ou achetez des pièces sur place. Comptez un minimum de 25.000 par pièce.

Également possible, en acheter au marché de la gare ou sur la route du King Fadh Palace….

A très bientôt. 😉

  1. Très belle expérience! J’ai hâte d’essayer 😉

    J'aime

    Réponse

    1. Merci, si vous êtes à Dakar, n’hésitez pas

      J'aime

      Réponse

Alors, t'en penses quoi?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :