Contrôle aux frontières: Cette sensation de payer pour les autres


Disclaimer: Ce qui va suivre tient de faits réels vécus par moi. Toute ressemblance avec votre réalité ne sera que pure coïncidence.

Merci de votre compréhension

Les aéroports, un lieu de vie, de rencontre et de passage. Personnellement, je les adore. Surtout quand ils vous offrent ce que le capitalisme offre de mieux. Shopping, Shopping, SHOPPING. Je les adore encore plus quand munie du Saint Graal qui ouvre la porte du VIP Lounge, vous réalisez que le monde en classe économique n’a rien d’excitant. Beurk! lol.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Seulement, que vous soyez des quartiers chics ou des ghettos, West coast vs East coast, il est un passage auquel personne ne déroge à moins que vous ne soyez diplomate: le contrôle aux frontières ! Le commun des mortels n’y échappe pas ; passage obligé et obligatoire, ceci commence même au comptoir d’enregistrement.

Je comprends que c’est pour assurer la sécurité et qu’il y en a qui ne sont pas des enfants de cœur, mais parfois, c’est indécent! On se sent verrouillé comme une cible sur le point de se faire canarder. Je regarde trop de films, vous me direz lol! Mais Non, ça met très à l’aise quand on vit ce genre de situations. Lisez plutôt!

L’interrogatoire étrange :

Avez vous un de ces objets prohibés ? M’a demandé un jour un mec au comptoir d’enregistrement. Je dois avouer que même si je comprends la démarche, elle me pose un sérieux problème. Je lui ai répondu la bouche en cœur : « Quel intérêt de mettre une tronçonneuse dans ma valise??? » 🤔🤔🤔. Il a souri. Parfois même, on vous demande à plusieurs reprises si c’est vous qui avez fait votre sac et si vous connaissez son contenu exact. Vous êtes affirmatif. Et ils surenchérissent: « Personne n’est passé après vous pour ajuster votre sac? »…. Bref, je comprends mais quand même!

La fouille suspecte :

Leyopar

Le gars ou la meuf fouille tes bagages comme si on lui avait dit que tu caches quelque chose d’illicite. Parfois ça dure une ÉTERNITÉ ! Je sais que ce n’est qu’une perception mais Dieu que ça énerve! Grrrrr Je me souviens qu’une fois à Orly aéroport de tous les africains en France; ce n’est pas moi qui ai dit ohh, un antillais m’avait contrôlée à l’entrée. Après 5 minutes d’une fouille qui semblaient s’éterniser, je lui ai demandé s’il cherchait quelque chose de particulier. Bah oui ! Coins et recoins, fond et fin fond. Il m’a regardée, a souri et m’a remis mon fourre tout !

La fouille au corps très rapprochée ou comment se faire contrôler comme 1 vulgaire malfrat:

Leyopar

Vous y avez déjà eu droit ? L’idée est que pour faire passer la pilule, cette fouille doit être faite par une personne du même sexe que vous. Ça ne vous aide pas à vous détendre pour autant ! Ma « malbouche » a opéré : une agent de sécurité un trop zélée me fouillait de façon trop intime. Peut-être était-elle lesbo ! Que sais-je ? Quand j’en ai eu ras le bol de me faire tater comme le melon dans Madame Safarti, je lui ai dit: « j’espère vraiment que vous trouverez ce que vous chercher; parce que autrement, j’aurais grand peine pour vous ! » Hé ma bouche!

Le must du must, le contrôle en salle d’embarquement:

Leyopar

La bande adhésive que l’on swip partout partout à la recherche de résidus de stupéfiants. Ça m’est arrivé sur mon vol retour Jo’Bourg – Dakar. J’étais interloquée. C’était bizarre ! Je me souviens avoir fait le tour des endroits que j’ai visités, des personnes que j’ai rencontrées… Walay, c’est pas drôle mais ça fait rire ! A ces moments, on se souvient des émissions qu’on a vus sur National Geographic Channel Non, je ne regarde pas les télénovelas, avec des personnes qui transportaient des colis suspects. J’ai douté de mon assurance, de mes certitudes. j’ai douté. Des prélèvements, une vérification via une réaction chimique et le verdict tombe : je suis clean (sans mauvais jeux de mots). Tous les passagers y ont eu droit. J’en vois qui se disent peut-être que…. Bah non, ce n’était pas ciblé. Rires. J’ai réalisé après que Johannesburg – Dakar n’était qu’un tronçon ; la destination finale était LES ETATS-UNIS, le Pays de l’Oncle Sam ou plutôt le Pays de qui celui qui a le plus gros bouton!!!

 

A vous maintenant, avez-vous déjà eu une expérience de ce type? A vos claviers!!!

  1. j’aime me promener sur votre blog. un bel univers. Très intéressant et bien construit. Vous pouvez visiter mon blog naissant ( lien sur pseudo) à bientôt.

    J'aime

    Réponse

  2. […] ou alors l’a déjà vécu, ou le vit tout simplement lors de son voyage : « Le contrôle aux frontières ». Eh oui, quiconque prétend prendre l’avion sait quoiqu’il advienne qui devra passer […]

    Aimé par 1 personne

    Réponse

  3. Mieux je passe, sinon on va m’interdire de certains aéroports. Bel article.

    Aimé par 1 personne

    Réponse

Alors, t'en penses quoi?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :