Souriez, vous êtes marketé


En ce période de fêtes, (et même en dehors) nous sommes matraqués de publicité et de promotion en tout genre. Comme si ça ne suffisait pas, voilà que les émissions s’y collent: Les secrets de Noël dans les grandes surfaces, les produits phares des fêtes de fin d’année et moi avec le coeur fragile je flanche.

Il y a des gens qui font des études sur nous : ils sont payés pour en savoir plus sur notre comportement, afin d’influencer nos désirs d’achats, payés pour faire la soustraction de nos maigres bourses : loin de moi l’objectif de vous faire un cours de marketing mais je voudrais juste vous faire comprendre que si je flanche, ce n’est pas de ma faute.

20171214_124431.jpgLes promotions: Au rayon Alcools (par exemple), forcément que je vais acheter. La bouteille de Martini est à 7990 FCFA  au lieu de 9100, qui va toiser les bêtises? pas moi.

Les enfants: ça commence déjà à la maison. Si vous avez des enfants ou des neveux vous savez de quoi je parle. Je ne compte plus les envies de cadeaux que mon Archange de fils a pointé du doigt mais le plus remarquable c’est comment il crie le nom d’un jouet ou d’un jeu qu’il reconnu, moi obligé de faire des jeux de mains ou de regards pour que baissent les décibels. Et puis, on cède, « ce sont les fêtes, Papa Noël va gérer ça: »

20171215_230422.jpg

une partie de mon butin

 

Le besoin de découvrir et les classiques des fêtes de fin d’année: ceci n’est pas un secret, l’esprit de Noël et du Nouvel an, est tellement bien vendu qu’il est presque impensable de passer à côté de la tradition que les marketeurs ont inventée de toutes pièces en réussissant l’exploit de lui donner une vie. Par exemple, avant il y avait le caviar, nec plus ultra; si tu organisais une fête hype, il devait y en avoir. Perso, je n’ai jamais compris l’amour des gens pour le caviar il est AMER. Maintenant il y a les œufs de cabillaud alias TARAMA que j’ai pris; tous ceux qui me connaissent vous diront que je refuse de mourir BÊTE et donc, je l’ai acheté. Bah quoi? Comme ça, je vous dirais!

20171214_130912.jpg

Le rayon fromage: vous savez que dans les grandes surfaces, il y a les rayons fla fla et il y a le département FROMAGE; achalandé de savoir de façon à faire naître des émotions que je ne soupçonnais pas. Rien qu’à l’idée d’imaginer mon verre de vin « Olivia Pope », la bouteille au dessus, le vin s’y déversant doucement, heurtant le fond du verre et le précieux élixir rouge, blanc ou rosé c’est selon, faisant des remous en remplissant le verre. Quand je visualise cette scène avec à côté mon plateau de fromage et doux doux fumet nature, je suis une femme comblée.

Petite astuce: prenez le fromage à la coupe, il vous reviendra moins cher par 100g.

Le bouche à oreille, une arme imparable: Pas de besoin d’investir en publicité, un consommateur curieux ou satisfait propagera la bonne nouvelle sans grands efforts.

La preuve: il se pourrait que cet article inspire des dépenses imprévues. krkrkrkrkr

Et vous? C’est quoi qui vous fait déraper côté achats pendant les fêtes? Qu’ont-ils réussi à vous “vendre” ?

Alors, t'en penses quoi?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

Publicités
Publicités
%d blogueurs aiment cette page :