Je suis féministe et p8 quoi ?


70f0d-1545126_611587132222645_716097261_n

Très souvent, au détour de conversation avec les amies et les amis, je me fais traiter de féministe.

Très souvent, mes avis tranchés passent pour être révolutionnaires ou dérangeants.

Très souvent, mon ami et frère Elie dit à qui veut l’entendre, en tout cas à celles qui discutent avec moi que si elles veulent se marier, je ne suis pas la personne à écouter… Elles risqueraient de finir vieilles filles… Visiblement le célibat est encore vécu comme une tare (rires).

Très souvent, je souris ! Je souris  pour la simple raison que les hommes et femmes qui me côtoient sont vindicatifs.  Ils ont fait de moi une misandre, une concurrente du dieu-homme de l’homme, une opposante, une femme qui veut porter le pantalon à la place de l’homme, une féministe.

Féministe… Ce mot qui à une époque était ou pouvait être considéré comme une distinction est aujourd’hui perçu ou balancé tel une insulte, comme si cétait c’est une tare de prôner le bien-être ou l’épanouissement de la femme.

Sans endosser cet habit bien que l’assumant et sans me définir à proprement parlé comme tel, je me devais de donner ma version, mon point de vue sur ce mouvement né à la fin du 19ème siècle.

Merci à Tendresse qui nous offert la possibilité de nous pencher dessus : il y a fort à parier qu’elle a dû être abasourdie par les sauces auxquelles sont associées le féminisme.

N’y allons pas par 4 chemins, une féministe est en mon sens une femme qui se bat pour ses droits sans jamais se comparer à un homme. Trop souvent l’amalgame est fait et beaucoup pensent que la question réside dans la guerre des sexes. Une féministe n’est pas en concurrence avec un homme. Elle se bat au quotidien pour réduire la fracture dans les droits. Elle travaille à la valorisation de la femme s’assurant de ne jamais lui porter atteinte.

Une féministe respecte l’homme et demande à être considérée comme une partenaire à 50%. Pas une rivale… Celle qui ont fait du débat une guerre des sexes savent sur quoi elles comptent…Clamer haut et fort que la femme est l’égale de l’homme et se battre pour des salaires égaux à postes et diplômes équivalents est un combat noble certes, mais c’est un combat importé.

Dans un papier à paraître pour le compte de EmmaMag n°5, l’ Anthropologue Muriel Mben titrait et exposait :

« Mythe de la femme noire, victime de la société traditionnelle »

Source: Internet

« Certains observateurs internationaux décrivent la femme africaine comme une personne accablée par la société africaine. Cette mauvaise interprétation de la société africaine repose sur la répartition des rôles entre les hommes et les femmes que les occidentaux ne comprennent pas. […]. L’inégalité  perçue entre les hommes et les femmes a poussé les intellectuelles africaines à introduire la question de l’égalité des sexes qui était jusque- là considérée comme une préoccupation des femmes du nord. Notre propos n’est pas de dire que la femme africaine ne souffre pas en Afrique seulement, elle a d’autres combats à mener. »

C’est ce qui a sans doute amené ElleCitoyenne a clamé haut et fort qu’elle ne se reconnait pas dans ces combats…. qui je suis bien de son avis ne sont pas parties de nos top priorités.

Opprimées…

LIBEREZ

Un homme s’est assis un jour, a rédigé les textes et a décidé de léser la femme en lui concédant le rang de béni oui-oui et d’éternelle assistée

La femme égale de l’homme?

Comment cela se pourrait-il quand les différents codes et lois sont ouvertement

Source: Internet


discriminatoires : le droit de succession, la transmission de la nationalité, Un homme a le droit de voyager avec ses enfants et son épouse doit avoir une procuration de son époux pour le faire…. Tant de petites choses qui misent ensemble agrandissent les disparités h-f. Ne pensez-vous qu’avant de cogiter sur qui porte le pantalon mieux que l’autre il serait plus judicieux de réduire les fractures sociales?

Dans un autre régistre,

Je suis féministe et j’ai une sainte horreur des femmes couillons  tortionnaires

Il se dit que c’est le couteau qui sort de ta cuisine, qui te poignarde, tout comme il se dit que chaque troupeau à sa brebis galeuse. La gente féminine n’échappe pas à cette réalité.Soit elles se présentent comme gardiennes des traditions (exciseuse ou tortionnaire lors du veuvage), soit elles sont grandes gueules qui crient à l’égalité et quand il faut témoigner, le téléphone sonne dans le vide…

Je digresse, je sais…. mais il fallait que ça sorte.

Source: Internet

Y’en a marre des femmes qui font du n’importe quoi en prétendant vouloir préserver l’intégrité de leurs congénères. On ne compte plus les sévices infligés aux femmes par les femmes…. bref je passe.

Pour reprendre où je m’étais arrêté, paradoxalement, c’est un fait avéré (enfin je crois) les femmes dans mon pays en tout cas que la femme est le ministre de l’intérieur et que rien ne se fait sans son consentement! J’en souris!  Ce pouvoir apparent cache des failles: le pouvoir absolu est détenu  par le mari. C’est lui qui prend « toutes les décisions » la plupart des décisions qui président à la destiné du couple. Et « en bon père de famille » il gère sa famille; Dieu merci, il est en est comptable.

N’y voyez pas de concurrence, gardez juste en mémoire que « l’équilibre des terreurs » garantissait la paix à une époque.

Ça fait des années mais j’ai encore en mémoire mes cours de droit de la famille section constat de l’adultère… Il faut être tôt levé pour CONSTATER l’adultère de l’homme, tout est fait pour que ce soit le parcours du combattant et devinez quoi??? Il est étrange de constater que constater celui de la femme est aussi facile que jeter une orange pressée dans la poubelle.

Egalité dans les droits…

… Et évolution des moeurs

Oui tout est fait pour que les femmes se sentent coupables ou inférieures. Des termes savants sont nés: femme facile et ou légère… NON,  ce n’est pas de la concurrence, c’est juste que je ne comprends pas pourquoi un homme lui serait un « Guerrier » ou un « Tombeur »… L’échelle des valeurs serait-elle différente d’un sexe à l’autre? Je sais je digresse….

Pourquoi un frère hériterait de la femme de son défunt frère?

Pourquoi les épouses sont les dernières ou parmis les dernières dans l’ordre de succession?

Voilà autant de choses qui feront en sorte que mes propos passent pour être féministe. Oui pour l’équité et la justice…. Et pour l’égalité? franchement j’en ai rien à f****.

Je suis féministe et p8 quoi?

14 commentaires sur « Je suis féministe et p8 quoi ? »

  1. Merci d’avoir bien dissocier les combats de féministes. Car beaucoup utilisent ce mot à tort et à travers la plupart du temps. Et beaucoup de filles surtout confondent ça à une guerre des sexes…

    Aimé par 2 people

  2. Bon je like but not sure I got it all et je pense que c’est parfois ça le pb que j’ai avec le féminisme et la raison pour laquelle comme « Elle Citoyenne », je ne m’y reconnais pas toujours. Au final, on se focalise sur un problème de perception. On ne dit pas toujours des hommes qui sont des tombeurs même parmi les hommes, les mots « coureur de jupons », « don juan », « irresponsable » existent aussi et d’un autre côté, nombre de femmes elle-mêmes se sentent obligées de tolérer ou d’accepter l’infidélité.
    Le vrai problème des femmes c’est d’une part l’éducation qu’elle reçoivent mais aussi les vrais pbs de droits qu’elles ont et qui vont beaucoup plus loin que le simple problème de l’adultère. Je suis fatiguée que les combats féministes qui fassent la une et soient portées ce soit l’adultère, l’infidélité etc… il y a des vrais soucis pour nos femmes, concentrons nous d’abord là-dessus.
    Je dois avouer que ma réponse n’est pas beaucoup mieux dans le genre « désordonnée », je suppose que ça doit être le sujet qui fait ça.

    Aimé par 1 personne

    1. Je suis de ton avis dans l’ensemble. Et je ne reproche rien au genre désordonnée… Mon article lui mm était dedans. Seulement sans être une illuminée des combats adultère d’un côté ou je ne sais quoi encore je pense que les valeurs doivent les mm qu’on soit garçon ou fille. Et la vérité est que c’est secondaire pr moi…. Nos sociétés sont remplies de discrimination en tout genre et c’est par là que l’on doit commencer.

      J'aime

  3. Très intéressant ton article.Je me considère comme une féministe , il en va de même pour mon entourage. Etre féministe n’a jamais été une tare à mes yeux et je ne vois pas en quoi vouloir être traitée comme le reste de la population fait de moi un être aigri et vindicatif. (Quoique à trop buter sur le plafond de verre et avaler des couleuvres toujours plus grosses on peut parfois le devenir…) Vivre en France m’a d’ailleurs appris qu’il était bien plus compliqué d’être femme que d’être noire par exemple.
    Les combats ne sont pas les mêmes selon les pays selon les cultures, mais le problème reste définitivement le même.

    Aimé par 1 personne

    1. Assez d’accord avec toi, le problème est définitivement le même malgré une essence différente selon les pays.
      Mais qu’est-ce-que je lis là? En France « plus compliqué d’être femme que d’être noire »? Eh beh on ne doit pas vivre dans la même France, celle des Droits de l’Homme…blanc. Il est toutefois vrai qu’il reste beaucoup à faire pour la condition des femmes dans ce pays qui se plait à donner des leçons au reste du monde.

      J'aime

      1. Serge dire qu’il est plus difficile d’être une femme que d’être noire n’enlève en rien les difficultés que c’est d’être noir dans ce pays. Mais j’imagine que tu le comprends très bien pour avoir déjà éprouvé ce que c’était d’être une femme noire où que ce soit dans le monde occidental, ou d’être femme dans ce monde où que ce soit…

        J'aime

  4. Bon article avec lequel je suis d’accord. Il est important de se concentrer/recentrer sur de véritables injustices (dans les lois, coutumes, règlementations, etc…) et, en dehors de sensibiliser sans relâche, œuvrer autant que possible pour plus d’équité. Parce qu’il y’a quand même des moments où tu te dis que juste le bon sens devrait faire disparaitre certaines choses, mais bon…

    J'aime

  5. Peut-on vraiment se battre pour l’équité et la justice sans faire de l’égalité la clé de voûte de ce combat? J’ai comme un doute à ce propos et je soutiens mordicus que l’égalité, qui sait se magnifier dans la différence,est un préalable à la liberté, laquelle est la graine de la justice.
    J’ai la faiblesse de croire que l’égalité(poison lent dans le sang de toute discrimination), notamment de droits(qu’elle soit juridique,traditionnelle,culturelle,etc….),au-delà même des genres, pourra un jour donner corps à un vrai équilibre dans les rapports sociaux et donner à la condition féminine (et même masculine mais ce n’est pas le sujet)une assise plus sereine.
    Toutefois, je suis globalement d’accord avec ton article qui met en lumière un féminisme positif (originel à mon sens),loin de l’extrémisme à deux balles, aux desseins sournois de dominer la mixité ,qui fait encore de nos jours du mâle un ennemi à abattre.

    Aimé par 1 personne

    1. J’ai de la peine avec le mot « égalité » même si dans les faits c’est que l’on souhaite d’atteindre en tt cas pour ce qui est des droits… Je suis de ceux qui pensent que nous sommes égaux… mais l’homme de par sa « stature » reste homme sinon il n’aurait pas eu besoin d’une femme. Chacun a sa place et c’est bien comme ca. L’égalité ne fait pas partie de mes revendications car je n’estime pas être inférieure à un homme c’est la raison pour laquelle je mouille le maillot sans jamais en faire un drame. Et c’est pour là le problème: réclamer l’égalité et s’assoir dessus quand elle est « acquise » ne sert à rien. C’est au « combat » que l’on gagne ses gallons…
      Toutefois sur le terrain de l’égalité des droits (pour laquelle je milite (rires) je suis tout à fait d’accord…. Si je suis taxée au même qu’un homme à defaut d’avoir les mêmes privilèges, je mérite en mon sens les plus essentiels. 😉

      J'aime

Alors, t'en penses quoi?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s