Blacklist


construction-blacklistHa ha! J’en vois qui pense à Red alias le manipulateur de la célèbre série US qui fait fureur en ce moment. J’aurais bien aimé vous en entretenir car je suis moi-même une addict mais actualité faisant je viens vers vous avec un article moins sexy !

Je ne sais pas si comme moi vous l’avez constaté ? Mais, on a toujours une liste de mesures toutes faites, toutes prêtes quand surviennent des situations de crise. En effet, quand c’est « l’autre » qui est visé, c’est très évident : « qu’on l’éloigne de moi » ! J’étais moi-même très partisane de cette façon de faire ! Quand Ebola a pointé son nez en Afrique de l’Ouest, Guinée  je pense que je faisais partie des 1ères (dans mon salon) à réclamer la mise en quarantaine du  « mouton noir » ! Oui ; beaucoup comme moi, parlions à l’époque de fermer toutes les frontières (maritimes, aériennes et terrestres). « Non, les frontières ne sont pas encore fermées ? C’est quoi cette façon de faire ? C’est irresponsable ; bla bla bla bla » Nessa on pensait que Ebola c’est seulement l’affaire des autres ?

OMS, la toute puissante agence onusienne compétente en matière de santé a encouragé le principe de précaution tout en demandant aux Etats de ne pas fermer les frontières, mais de mettre en place le dispositif de détection et de prise en charge de la maladie aux différentes portes d’entrée. On ne peut raisonnablement pas interdire à un être humain de voyager ; depuis la nuit des temps l’homme voyage. N’essayez pas de l’en empêcher, il trouvera une « contre clé » pour se déplacer, les stratégies de contournement, ça sert à ça!

Ou les gens là avaient seulement fait télépathie avec le patient 0 importé, voilà notre part qui est arrivé alors qu’on était nous tranquille chez NOUS[1]*/**

Ebola -par la voie de jeune guinéen  remplie d’instinct de survie – est arrivé au Sénégal ! hum ! Comme vous je l’ai dit plus haut tant que c’est l’autre on est dur, et avec une certaine insolence on juge et envisage avec des idées très arrêtées la situation ! Je suis passée par tous les états de la matière. Et puis, le choc encaissé j’ai retrouvé la lucidité de mes esprits. Quelques jours plus tard, je découvre avec stupéfaction que le Cameroun a décidé comme ça, sur un coup de tête de fermer ses frontières à tout vol en provenance et au départ de Dakar. Hum ! Est ce que ce sont des choses à faire tsuip ! Dans la même semaine, je découvre que voyager en Afrique est à présent comparable à marcher dans un champ de mines. Hum ! ouaaa les choses qui arrivent aux gens commencent à m’arriver euh ? nous arriver[2]***.

Je vous assure que j’ai moins rigolé quand j’ai vu ma mission au Mboa être annulé parce que le Cameroun a fermé ses frontières :’) .

Sérieux ? Pour un cas ? Qui puis est importé ? C’est pas frôlé la psychose ?  Voilà les questions qui me sont venues à l’esprit. Et comme vous vous doutez, j’ai commencé vraiment à regretter d’avoir milité pour la fermeture des frontières.

C’est vrai, il faut maitriser et contrôler de toutes les manières possibles et imaginables, mais à quel prix ? Je ne compte plus le nombre d’anecdotes dans lesquels des citoyens de pays infectés ont trouvé le moyen d’arriver dans un pays qui a fermé ses frontières avec leur pays d’origine. Au début, je me disais : « Allez, vous blaguez ! A quelle idée vous aussi ? », Mais n’est ce pas dans la nature de l’HOMME de contourner les difficultés ?

C’est pas drôle ? Non c’est pas drôle, de se sentir prisonnier chez soi. Comment peut-on faire de nous des brebis galeuses pour UN cas ? je préfère croire que nous sommes (Cameroun et moi) au même niveau  d’information et qu’il s’agit là d’une TERRIBLE méprise ! Le « Cas » a été soigné « source officielle » et nous sommes toujours blacklistés.

Et vous quel est votre avis sur la question ? Pour ou contre la fermeture total des frontières ?

 

Ps: les blogueurs du Sénégal ce sont fortement mobilisés pour la sensibilisation. Trouvez les infos ici et ici. Nom de code #SEN STOP EBOLA.

Et n’oubliez pas : où que vous vous trouvez au moment où vous lirez ce billet, pensez PREVENTION, on ne le dira jamais assez!

 

[1] Camerounaiserie : se dit des problèmes qui viennent à vous sans que vous les ayez chercher

**Chez Nous : le Sénégal

[2] Camerounaiserie : Il pleut sur le toit de tout le monde

MAJ: Cet article a été écrit avant la guérison du patient 0 du Sénégal. Aux dernières nouvelles, le Cameroun a ré-ouvert ses frontières au Sénégal.

 

Bon à avoir Source Cheikh Fall ou Cypher

Sud Soudan

Interdiction à tous les passagers en provenance du Sud Soudan ayant visité  l’un des pays concernés à savoir la Guinée, le Libéria, la Sierra Leone et le Nigeria au cours des deux derniers mois. Selon l’immigration, il faut rester deux mois hors de ces pays pour être autorisé à entrer au Soudan.

Afrique du Sud

Tous les voyageurs en provenance de Guinée, du Libéria et  de la Sierra Leone sont refusés d’’entrée en Afrique du Sud à moins que le Voyage ne soit  considéré comme absolument essentiel (visites diplomatiques ou politiques). Les citoyens sud-africains de retour de ces pays seront soumis à un processus de contrôle rigoureux par le ministère de la Santé.

Cote d’Ivoire

Le gouvernement a indiqué que tout client de toute nationalité qui a visité les pays touchés, même pour un seul jour au cours des derniers trois mois sera refusé d’entrée en Côte d’Ivoire.

Sénégal

Les ressortissants concernés par les restrictions (Guinée,  Sierra Leone et Liberia) ne seront autorisés à embarquer dans un vol quittant un des pays tiers non affecté par le virus EBOLA, à destination du Sénégal que, s’ils justifient d’une présence continue d’au moins quarante ( 40) jours précédant la date de leur vol dans ce pays d’embarquement ou dans un autre pays non frappé par lesdites restrictions.

Kenya

Le gouvernement kenyan a émis une interdiction du transit et d’arrivée à tous les passagers originaires du Libéria Sierra Leone et la Guinée.

A noter l’interdiction n’est pas applicable aux Kenyans qui peuvent rentrer chez eux, mais seront bien profilés avec un suivi médical. Le personnel médical est exclu de la suspension.

Face à  la menace du virus Ébola, Kenya Airways a suspendu temporairement ses vols à destination du Liberia, de la guinée ainsi que de la Sierra Léone depuis le Mardi 19 Aout 2014.

Rwanda

Tous les passagers en provenance des Républiques de Guinée-Conakry, du Libéria, de la Sierra Leone et du Sénégal ou toute personne qui a voyagé dans ces pays au cours des 22 derniers jours ne pourront pas embarquer  à bord des vols à destination Rwanda ou entrer au Rwanda  en aucun cas.

Seychelles

Les Seychelles ont indiqué que les citoyens de toute nationalité ayant visité la Sierra Leone, le Libéria, la Guinée,  le  Nigeria et la République démocratique du Congo, quelque soit la durée du séjour ne seront pas autorisés à entrer aux Seychelles. Les citoyens des pays mentionnés et tout autre ressortissant étranger qui travaille aux Seychelles sont découragés de se rendre dans les pays énumérés. S’ils le font, ils ne seront pas autorisés à réintégrer Les Seychelles jusqu’à ce que l’OMS déclare la fin de l’épidémie.

Zambie 

La période de quarantaine de 30 jours pour tous les passagers en provenance de pays touchés d’Ebola en Zambie a été révoquée. Les passagers sont actuellement examinés à l’arrivée et ne seront mis en quarantaine que si elles présentent des symptômes du virus Ebola. Ces passagers sont contrôlés par le service de la santé et sont tenus de remplir un formulaire de dépistage médical d’entrée.

Cameroun

Les voyageurs en provenance du Nigeria, Sierra Leone, la Guinée, le Sénégal et le Libéria sont interdits d’entrée au Cameroun par les autorités locales.

Botswana

Le gouvernement du Botswana a pris la décision de contrôler les mouvements de personnes et ou des ressortissants des pays qui sont touchés par la pandémie du virus Ebola, et que ces ressortissants du Libéria, de la Sierra-Leone, de la Guinée, Conakry et du Nigeria ou toute autre personne en provenance de ces pays n’est pas  autorisée à entrer au Botswana. De plus les clients qui ont été à ces pays dans les 3 mois seront orientés vers les représentants de la santé en vue de leur  permettre de vérifier qu’ils ne sont pas infectés par le virus avant qu’ils ne soient autorisés à entrer  dans le pays. Les citoyens des quatre pays touchés qui n’ont pas été à leur pays d’origine ou transité  par leur pays sont autorisés à entrer au Botswana.

 

 

  1. fernanda De foy Ngouenini 22 septembre 2014 à 12 h 11 min

    moi aussi je mattendais o film….en tt cas je me demande coment tu fai pour avoir autant d’inspiration c’est juste wow

    J'aime

    Réponse

  2. La réaction générale qui a été de se calfeutrer, chacun chez soi, depuis le début je suis contre. C’est vrai que je n’irais pas tester si mes anticorps fonctionnent et si j’ai retenu tous les messages de sensibilisation mais je pense qu’on peut donner les moyens à ce qui peuvent combattre cette épidémie Ce qui me gêne profondément dans notre attitude (gouvernants et populations), c’est de constater la facilité avec laquelle le prochain devient un paria. On va mesurer les effets de cette crise pendant longtemps; toutes les notions de fraternité, intégration, entraide ont été jetées aux orties sans ménagement, vous me direz la peur, l’envi de se protéger et je vous répondrais qu’il faudra aussi fermer smartphone, ordinateur, arrêter l’attaya, etc.

    J'aime

    Réponse

    1. la psychose et la peur ont pris le dessus au point où le prochain devient un sous-homme et c’est bien dommage.Et malheureusement, on ne prend jamais le recul nécessaire pour analyser froidement a situation

      J'aime

      Réponse

  3. Le Cameroun a réouvert ses frontières au Senegal! Donc pense à faire la mise à jour :p

    J'aime

    Réponse

  4. […] Le Cameroun n’a certes toujours pas été touché officiellement par cette pandémie,  mais plusieurs secteurs ont été impactés par ce fléau.  Il y a eu la CAN qui a déménagé du Maroc vers la Guinée, il y a eu le filtrage aux frontières et souvent carrément l’interdiction d’entrée sur le territoire des individus provenant de certaines régions. On s’en fout souvent quand on n’est pas soi-même touché mais je vous confirme que ce n’est pas drôle d’avoir un proche qui ne peut pas revenir voir sa famille au pays parce que son pays de résidence est « sous embargo ». Je vous invite à lire l’article de Leyo à cet effet. […]

    J'aime

    Réponse

Alors, t'en penses quoi?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :